Transactions immobilières : pourquoi faire appel à un mandataire indépendant ?

Avec l’essor du numérique et la forte concurrence sur le marché de l’immobilier, les échanges ont donné naissance à un nouveau métier : le mandataire immobilier. Sur la forme, ce dernier s’inscrit au même titre que celui de conseiller immobilier. Toutefois, sur le fond, ce prestataire propose des services bien différents. D’ailleurs, un cadre législatif à part a été adopté afin de réglementer les activités. Bien sûr, on a souvent tendance à croire que le mandataire fait concurrence aux experts et agences habituels. Cependant, on peut aussi parler de complémentarité. La véritable différence se fera ressentir du côté des propriétaires et investisseurs qui souhaitent vendre ou louer leur bien au meilleur prix et dans les meilleurs délais. Mais pourquoi confier son projet à ce professionnel un peu particulier ?

En quoi consiste réellement le métier de mandataire immobilier ?

Le mandataire est avant tout un prestataire indépendant en immobilier. Cela signifie qu’il travaille pour le compte d’un conseiller ou d’une agence (le mandant) qui lui confie la gestion des projets de vente ou de location. Son statut s’apparente à celui d’un autoentrepreneur puisqu’il peut travailler de chez lui et n’est pas forcé de respecter un planning préalablement établi par ses partenaires. À la place d’un salaire, il perçoit une commission en fonction des transactions effectuées.

Pour ce qui est du métier proprement dit, le professionnel est l’intermédiaire pertinent entre les vendeurs et les acheteurs (ou locataires). Ils accompagnent les premiers dans leur projet de vente ou de location et les seconds dans leur recherche du logement à acquérir ou à occuper. Concrètement, l’expert peut aider et conseillers les différentes parties dans le montage du dossier, la signature de l’acte définitif de vente ou encore la promotion publicitaire d’un bien. Ainsi, il peut intervenir dans la réalisation des demandes d’estimation ainsi qu’au niveau des tâches commerciales et marketing inhérentes aux transactions. D’ailleurs, il peut faciliter les échanges en négociant le prix (des deux côtés).

Des services adaptés aux réalités du marché et aux besoins des propriétaires

Si le travail du mandataire se différencie de celui du conseiller ou de l’agence immobilière, c’est surtout parce que le prestataire agit de manière plus pragmatique. Il connaît mieux la situation du marché, le jeu de l’offre et de la demande. Cette vision réaliste lui permet de fournir des services plus adaptés. Il faut savoir que le contexte a bien évolué de nos jours. La concurrence entre les experts traditionnels fait que les offres sont cloisonnées. Le professionnel indépendant, lui, n’est pas soumis à ce principe. Il peut agir librement et accéder à toutes les propositions disponibles. D’ailleurs, c’est ce qui lui permet d’avoir un portefeuille d’offres bien plus large.

Sa connaissance pointilleuse du marché l’aide également à mieux cerner les besoins des acquéreurs et locataires dans une région donnée. Ainsi, il peut conseiller les propriétaires et investisseurs sur les travaux ou modifications à réaliser afin de rendre le logement plus attrayant. Et puisqu’il va également s’occuper du volet commercial, il peut identifier les bons arguments en fonction des attentes des profils intéressés.

Et puis, il est important de préciser que le mandataire est un véritable spécialiste de la promotion immobilière. Il dispose de tous les outils disponibles pour mener à bien sa mission. Outre la gestion de la visibilité de l’offre sur les sites d’annonces et les réseaux sociaux, il peut avoir recours à des logiciels et autres supports innovants afin de détecter toutes les opportunités. Pour finir, on ne saurait oublier la question des tarifs. Les frais et commissions appliqués par l’expert indépendant sont nettement plus abordables que ceux des professionnels classiques.