Restauration de maison ancienne : ce qu’il faut savoir

Vous avez réalisé un rêve d’enfant en achetant une vieille bicoque pour la rénover entièrement ? Attention, se lancer dans ce type d’opération nécessite au préalable de construire un projet de restauration de maison ancienne cohérent et précis, histoire de ne pas se laisser déborder par les travaux et ne pas voir son budget déraper complètement. Voici les 5 trucs à savoir avant de démarrer.

La restauration de maison ancienne, ce n’est pas donné

C’est un beau projet que celui d’une restauration de maison ancienne ou d’appartement décati, et plus d’un Français s’est déjà laissé tenter. D’autant plus qu’à l’achat, ce type de bien revient évidemment beaucoup moins cher que d’investir dans le neuf, et que la plus-value après rénovation peut être intéressante.

Toutefois, la première chose à avoir en tête, c’est le coût important de tels travaux. Mieux vaut calculer le chiffrage total de son projet de restauration de maison ancienne avant de commencer quoi que ce soit, afin d’avoir une vision claire du budget nécessaire. Et de pouvoir, le cas échéant, réduire vos ambitions.

  • Si vous avez l’intention de tout faire seul, chiffrez le coût des matériaux nécessaires et estimez le temps qu’il vous faudra. Pensez à vous renseigner sur les conditions d’obtention d’une TVA à 5,5% sur les travaux, ce ne sera pas négligeable en regard du coût total.
  • Si vous faites appel à des professionnels, tenez compte de la facturation de tous les corps de métiers dont vous aurez besoin (maçon, plombier, électricien, etc.) et assurez-vous auprès d’eux d’obtenir des devis complets, avec main-d’œuvre et équipement.

Vous trouverez, sur le lien suivant, quelques exemples de tarifs en fonction des besoins pour un projet de restauration de maison ancienne.

Restauration de maison ancienne ce qu’il faut savoir 3

Conservez les implantations existantes

Au départ, votre envie de restauration de maison ancienne vous encourage à tout changer : murs à casser, salle de bain à déplacer de l’autre côté de la bâtisse, WC supplémentaire à installer près de la chambre… Notre conseil ? Posez-vous un instant et réfléchissez bien, car vous ne seriez pas sorti de l’auberge.

En effet, des opérations de ce type impliquent d’importants travaux de maçonnerie, de plomberie et d’électricité. Si vous voulez modifier la structure de votre maison sans faire grimper l’addition à des niveaux stratosphériques, voici quelques conseils :

  • Ne brisez que des murs qui ne sont pas porteurs, c’est assez facile et ça ne coûte pas cher
  • Ne modifiez pas la largeur des fenêtres, car alors il faudrait changer le linteau ; vous pouvez, sinon, toucher à sa hauteur, et par exemple la remplacer par une porte-fenêtre
  • Transformez et modernisez cuisine et salle de bain plutôt que de tout changer, cela vous coûtera sensiblement moins cher
  • Ne déplacez pas les équipements, et si vous les remplacez, veillez à conserver le même emplacement (évier, douche/baignoire, four, plaques de cuisson, etc.)

an interior view of a house attic under construction

Pensez à votre future facture de chauffage

Commencez par dire adieu à cette vieille chaudière ou à ces convecteurs électriques datant de Mathusalem. Les chauffages anciens ne sont pas fiables et ils risquent d’avaler une quantité effrayante d’énergie. Il va vous falloir moderniser les sources de chaleur pour au moins 3 raisons :

  • Pour ne pas avoir à entretenir des équipements vieillissants, donc exigeants et coûteux
  • Pour profiter d’un chauffage plus efficace et confortable, indispensable quand vient l’hiver
  • Pour réduire sa facture d’énergie et faire des économies

Avec un peu de chance, votre maison est déjà équipée d’une cheminée, source de chauffage parfaite. Sinon, investissez : cheminée avec insert, poêle à bois ou à granulés atteignent actuellement des rendements de 70 à 90% (contre les cheminées à foyer ouvert qui ne pouvaient prétendre qu’à des taux de 30 à 40%).

Organisez-vous

La restauration de maison ancienne implique de prendre en compte une telle quantité de facteurs, qu’il est aisé de s’y perdre. Prenez quelques jours pour dresser la liste des choses à faire et à vérifier, et prenez en compte toutes les dimensions : matérielles, économiques, écologiques, normatives, législatives.

Voici quelques exemples de détails qui vous échappent peut-être :

  • Quand vous refaites l’installation électrique de A à Z, il vous faut respecter une certaine norme établie par EDF. Un agent viendra chez vous s’assurer que votre réseau est apte à l’utilisation.
  • En ce qui concerne les performances énergétiques de votre logement, pensez à demander les conseils de professionnels certifiés RGE (le label « Reconnu Garant de l’Environnement »). En sus de faire une bonne action pour la planète, vous pourrez en outre profitez d’avantages fiscaux.

Restauration de maison ancienne ce qu’il faut savoir 5

Choisissez de bons professionnels pour votre restauration de maison ancienne

Enfin, si vous prévoyez de gros travaux de rénovation, vous aurez du mal à vous passer de l’intervention de professionnels. Qu’il s’agisse d’entrepreneurs BTP, d’artisans, de plombiers, d’électriciens ou d’architectes, préférez les professionnels qui vous ont été recommandés par des proches ou des amis.

Quand vous avez trouvé un professionnel BTP de confiance, n’hésitez pas à visiter des maisons et des appartements sur lesquels ils ont travaillé afin d’avoir une idée de la qualité des finitions. Il vous incombe, ensuite, la tâche difficile de coordonner les travaux entre tous les intervenants, et de vous assurer que le résultat final ressemblera bien à ce que vous souhaitiez.

Si vous avez ces 5 astuces en tête, lancez-vous dans la restauration de maison ancienne ! Et consultez cette page pour avoir des idées de rénovations originales !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *