Comment protéger votre toit de la neige ?

Vous appréciez sûrement la neige lorsqu’elle nous offre un Noël blanc. Vous l’aimez sans doute aussi quand elle vous permet, l’espace de quelques minutes, de retrouver votre âme d’enfant au cours d’une bataille de projectiles.

Là où elle vous déplaît très probablement, c’est lorsqu’elle provoque des dommages sur votre domicile et votre toit. Les toitures plates sont même interdites en zone montagneuse à cause de cela. Voici quelques conseils pour vous prémunir contre les dégâts de l’hiver sur votre habitation.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Quels sont risques auxquels la neige vous expose ?

Les dangers de la neige ne concernent pas uniquement vos biens, mais également les personnes qui passent près de chez vous. En premier lieu, c’est la toiture qui exposée aux intempérie. A force de vous protéger contre les chutes de flocon, les matériaux isolants de votre toit vont progressivement s’user. La chaleur monte, c’est pourquoi une toiture usée va limiter la conservation des températures.

Les accidents peuvent par ailleurs survenir avec des tiers. Depuis votre toit, certains amas de neige peuvent se décrocher et tomber en contrebas. Ils peuvent alors heurter des véhicules ou des piétons, provoquant des accidents et des blessures dont le propriétaire peut être tenu pour responsable (visitez ce lien pour en savoir plus).

Si vous laissez un poids trop important peser sur vos tuiles et votre charpente, il est même possible que cela engendre des fissures et des trous dans votre toiture. Pour éviter d’en arriver là, mieux vaut adopter les bons gestes préventifs.

Les gestes d’entretien et de prévention contre les intempéries neigeuses

Pour beaucoup de maisons anciennes, les matériaux de construction présentent des taux d’absorption relativement conséquents. L’humidité provoquée par des chutes de neige peut donc rapidement s’avérer problématique. Sur des bâtiments neufs, le problème est différent : cela peut être à l’origine de la formation de mousses et de moisissures, dangereuses pour la santé (cliquez ici pour plus d’informations).

L’un des meilleurs moyens de protéger votre toit est de procéder à un nettoyage hydrofuge. Cela vous permettra d’empêcher ces désagréments (à découvrir sur ce site).

Hydrofuge

En cas de grosse intempérie, n’hésitez pas à déneiger à l’aide d’une pelle à manche télescopique, en prenant garde ne pas endommager les gouttières ou les câbles électriques environnants. Ne retirez pas toute la masse qui se trouve sur votre toiture, préférez laisser une fine couche neigeuse. Cette astuce évitera la formation d’une pellicule de glace trop épaisse au-dessus de vos tuiles.

Il se peut que malgré vos précautions, un problème survienne malgré tout. Vous pouvez repérer des indices révélateurs de ce genre de situations avant qu’il ne soit trop tard. En cas d’accumulation trop importante, des fissures peuvent apparaître sur le plafond, et certaines portes peuvent par exemple moins bien se fermer.

Lorsque des craquements se font entendre et que des déformations apparaissent en visuel, il peut être judicieux de faire appel à un professionnel.

Contacter une entreprise spécialisée

Déneiger les toits est un métier. Les professionnels du secteur disposent des équipements, des techniques et du savoir-faire nécessaires à la résolution de vos problèmes. Sachez qu’une telle opération peut provoquer des accidents pas si rares en cas de manque d’expérience : AVC, problèmes de dos, chute en hauteur, électrocution…

Deneigement

D’autre part, si vous confiez un travail comme celui-ci à des amateurs, les méthodes employées pourraient sur le long terme se retourner contre vous. Vos installations peuvent se retrouver endommagées pour de bon, et vous contraindre à réaliser des travaux de plus grande envergure encore par la suite.

Pour assurer la sécurité de vos biens et des personnes qui vivent avec vous, vous ne devez donc pas hésiter à joindre une société spécialisée dans le déneigement.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *