Rénovation appartement : comment calculer le coût des travaux ?

Faire des travaux de rénovation d’un bien immobilier peut avoir plusieurs motivations. En premier lieu, il y a l’amélioration de l’aspect générale du bâtiment ainsi que de son confort. Ensuite on a la mise aux normes, en termes d’habitation du logement. L’entreprise d’un tel projet requiert l’intervention d’un moyen de financement solide et surtout suffisant pour couvrir tous les travaux.

Mais comment calculer le coût de ces travaux ? Avant de répondre à cette question, il est essentiel de connaître toutes les solutions de financement, qui s’offrent aux occupants de la maison à rénover. Enfin, le montant de la rénovation se fixera en fonction de la nature des travaux à accomplir et de nombreux autres paramètres.

Comment financer ses travaux de rénovation ?

Il existe plusieurs façons de financer des travaux de rénovation. La première est l’emploi des fonds personnels. Cette solution permet à l’initiateur du projet de gérer plus aisément les sorties de fonds et de contrôler librement sa trésorerie. La seconde manière réside dans le fait de contracter un prêt immobilier. Un crédit spécial travaux est notamment proposé par les banques et les institutions de crédit, à leurs clients.

rénovation

Par ailleurs, des aides au financement sont également possibles en matière de rénovation d’un appartement. On a entre autres :

  • La TVA à taux réduit : pour les bâtisses construites depuis plus de deux ans. La réduction ne peut être effective que si les matériaux utilisés lors de la rénovation sont fournis par l’entreprise qui accomplit les travaux
  • Le CITE ou crédit d’impôt pour la transition énergétique : pour les travaux visant l’amélioration de la consommation en énergie du foyer. On a par exemple les travaux d’isolation thermique qui peut se traduire par la pose de plaques de liège, comme ceux trouvés sur http://www.monisolationecologique.com/nos-produits/1636-liege-expanse-noir/1638-liege-en-panneau.html.
  • l’Éco Prêt à Taux Zéro, ou communément appelé PTZ : cumulable avec le crédit d’impôt pour la transition énergétique. Le prêt en question est attribué avec un taux d’intérêt nul. Il est adressé aux ménages ayant des revenus modestes à très modestes, désirant entreprendre des travaux d’amélioration énergétique.

Bien définir le type de travaux à accomplir

La plupart du temps, l’ampleur des travaux est à prendre sérieusement en compte lors du calcul de leur coût. En général, on distingue de type de travaux selon l’état global de l’appartement à rénover. Tout d’abord il y a la rénovation dite standard. Ce genre de projet est réservé aux bâtiments, acquis dans un état plus ou moins acceptable. Toutefois, quelques petites réparations restent de mise, notamment au niveau des murs, du sol et des fenêtres pour ne permettre aucun courant d’air.

Ces réparations peuvent toucher l’installation électrique, la plomberie, ou encore les accessoires de la salle de bain. Les avantages de rénover un bâtiment passif réside sur le fait qu’il peut permettre une réduction considérable de la facture d’énergie tout en améliorant le confort de l’habitat.

rénovation appartement

D’autre part, on a la rénovation d’envergure ou plus précisément, la restructuration lourde. Elle concerne les travaux gros œuvres tels que la création d’une nouvelle pièce, la mise en place de nouveaux équipements sanitaires ou de chauffage. Il s’agit d’une réhabilitation d’un bâtiment ancien pour atteindre un certain degré de confort énergétique suivant les normes BBC par exemple.

Les paramètres à prendre en compte pour établir un budget rénovation

En gros, pour établir un devis précis de la rénovation à faire dans un appartement, il faudra prendre en compte les paramètres suivants :

  • les honoraires du professionnel qui se chargera de réaliser les travaux,
  • l’envergure de ces travaux,
  • l’état général du bien immobilier
  • le prix des matériaux et matériels à utiliser