Investissement locatif

Le guide d’un investissement locatif réussi

L’investissement locatif génère des revenus stables, conséquents de manière presque passive. Ce type d’investissement dont rêvent les Français séduit des actifs de plus en plus jeunes qui veulent se constituer un patrimoine pour préparer leur retraite. Comme tout investissement comporte des risques, nous vous donnons quelques clés pour réussir votre investissement locatif.

Règle n°1 : Définir votre projet

Se renseigner !

Vous devez faire de la recherche. Allez bien au-delà des annonces immobilières en ligne. Choisissez une zone dynamique où les opportunités d’emploi et d’éducation sont nombreuses. Les candidats à la location n’y manquent pas. Étudiez le marché immobilier et locatif de la zone choisie. Renseignez-vous sur les prix d’achat et de location au mètre carré pour mieux savoir ce que vous pouvez vous permettre et quel type de bien acheter.

Définissez les objectifs !

Pourquoi achetez-vous ce bien ? Souhaitez-vous le louer dans un premier temps et y habiter pendant vos vieux jours ? Si c’est le cas, choisissez ce bien comme s’il s’agissait de votre future résidence. Si vous souhaitez le revendre par la suite, prenez le temps de trouver la perle rare qui fera fureur dans quelques années et faites-y des travaux d’amélioration. Si vous souhaitez en tirer des revenus supplémentaires, définissez vos locataires cibles.

Si vous ciblez des étudiants, privilégiez un appartement en centre-ville, dans un quartier bien desservi par les transports en commun, et à proximité de commerces. Vous pourrez également opter pour un bien à proximité des établissements supérieurs principaux de la ville. Même s’ils sont hors du centre-ville.

Pour une famille, vous pourrez opter pour un bien non loin des centres. Plutôt en périphérie pour privilégier l’espace et la tranquillité.

Règle n°2 : Trouver le meilleur bien

Où acheter ?

La valeur d’un bien est intrinsèquement liée aux prestations qu’il peut fournir à ses occupants. Cela passe par l’espace et le confort, les possibilités d’aménagement du bien mais aussi l’accès à certaines infrastructures. Un bien immobilier situé en centre-ville à proximité d’une école, de commerces et facilement accessible des transports sera très prisé sur le marché locatif.

Si en plus de cela vous achetez dans les bonnes régions, vous êtes gagnant. Les zones les plus dynamiques en terme d’immobilier locatif sont les grandes villes de France et les façades maritimes. Mais vous pouvez très bien réussir votre investissement dans d’autres régions, pour cela aidez-vous des arrêtés municipaux et des soldes migratoires pour identifier les régions à haut potentiel.

Quel type de logement choisir ?

Petite ou grande superficie ? Il est parfois difficile de choisir ! Il faut savoir que les biens immobiliers de petite superficie sont souvent plus rentables. Cependant le risque est que vous changerez régulièrement de locataires. En effet, un locataire reste rarement plus de 2 ans dans un 18 m2. Ces logements attirent souvent des étudiants de passage ou des jeunes salariés dans leur début de vie active. Mais si vous mettez en place une bonne gestion locative, vous limitez le risque d’avoir des vacances locatives. Offrez par exemple une rémunération à vos locataires s’ils trouvent un autre candidat pour reprendre leur bail. Cela vous évitera des allers retours entre votre lieu de résidence et votre bien locatif. Vous pouvez aussi passer par une agence si vous êtes prêt à en payer les frais.

D’un autre côté un bien de grande superficie du type 3 chambres attirera des familles et des locations de longue durée. Cela signifie que vous toucherez des loyers plus importants et plus stables. Par contre, vous achèterez le logement bien plus cher.

Règle n°3 : Pensez au financement

Un prêt sans apport ?

En général, les banques demandent 10 % d’apport pour se voir accorder un prêt immobilier. Mais paradoxalement, elles accordent plus facilement un prêt sans apport pour un investissement locatif. Le procédé est simple. Vous conservez votre épargne, la banque vous prête l’entièreté des fonds, vous achetez un bien que vous louez et vous remboursez votre prêt en grande partie avec les loyers. À côté de cela vous profitez de dispositifs fiscaux avantageux. Vous pouvez déduire vos intérêts d’emprunt et charges locatives de vos revenus locatifs pour profiter de réductions d’impôts. Mais avant de se lancer il est toujours important d’effectuer une simulation de votre prêt immobilier pour évaluer la faisabilité de votre projet.

L’utilité d’un courtier

Si vous souhaitez gagner du temps et économiser de l’argent sur votre achat, il serait plus avantageux de passer par un courtier immobilier. En quelques minutes, il vous propose un accès à toutes les offres de prêt immobilier du marché pour trouver l’offre la plus adaptée à votre projet. Vous évitez de passer ainsi des jours entiers à vous rendre dans les banques pour négocier votre prêt. Mais ce n’est pas tout, il négocie votre taux et vos conditions d’emprunt à votre place. Ce qui vous fait économiser quelques milliers d’euros sur la somme totale de votre achat. Et pour vous éviter des frais de courtage, il existe des courtiers en ligne comme Pretto qui proposent un accompagnement gratuit jusqu’à la signature chez le notaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *