Choisir son carrelage : comment bien s’y prendre ?

Ce sont les finitions qui donnent à un habitat tout son esthétisme et sa particularité. Il est important de savoir avec quels matériaux vous souhaitez embellir votre demeure. De mauvais agencements pourraient occasionner un résultat catastrophique difficile à rattraper. Le choix des couleurs qui seront peintes sur vos murs doit être en harmonie avec l’architecture générale. Bien aménager son intérieur relève d’un vrai art ! Par ailleurs, les possibilités de revêtements de sol sont très vastes. Parmi ceux-ci, le carrelage reste un matériau très apprécié par les ménages. Cela est dû à sa bonne résistance dans le temps, ainsi qu’à la facilité de son entretien. Il existe une variété de carreaux, avec ou sans motifs, en petits, moyens ou grands formats. L’important pour choisir son carrelage, c’est de savoir comment bien s’y prendre. Il ne suffit pas de se limiter à l’apparence de celui-ci. D’autres aspects sont à ne pas négliger.

Choisir son carrelage suivant la pièce à revêtir

En choisissant vos carreaux, ne regardez pas uniquement à leur beauté. Votre achat doit surtout être guidé par le type de pièce sur lequel ils seront posés. Le carrelage pour le sol d’une cuisine sera différent de celui d’une salle de bain, ou même d’un salon. Vous devrez aussi évaluer des allées et venues sur le sol. Va-t-on marcher régulièrement dessus ? Demandez-vous s’il y aura souvent de l’eau qui va se déverser sur le plancher. Est-ce qu’il sera parfois taché du fait de l’utilisation de la pièce. Par exemple, le sol d’une cuisine va souvent avoir des marques d’huile et autres éléments. Il faudra y apposer un carrelage particulièrement résistant à l’usure.

Dans le cas des pièces qui sont fréquemment piétinées, optez pour un carrelage fait en pierres naturelles à l’instar du marbre ou du granit. Ces matériaux sont très résistants bien qu’ils soient plus coûteux. Mais vous devez penser dans le long terme. Toutefois, il y a des modèles de carreaux plus économiques, et qui sont également solides. Il s’agit de la terre cuite, du grès cérame ou de carreaux à base de ciment. Mais vous devez savoir que pour ce qui est de la terre cuite et des carreaux de ciment, il est plus difficile de les entretenir.

Choisir la teinte et la matière en pensant à l’entretien

Il est évident que vos carreaux doivent avoir un aspect qui vous plaît. Mais un bon choix de carrelage nécessite que vous ayez à l’esprit son entretien futur. De manière générale, les carreaux se nettoient facilement. Mais attention, cela implique d’acheter des modèles de qualité. Certains matériaux tels que le ciment traité ou le grès cérame sont bien plus aisés à entretenir.

Les choix de teinte sont également importants. Certains carreaux sont salissants. C’est le cas notamment de ceux en blanc. Privilégiez des teintes plus sombres, qui ne laissent pas facilement entrevoir la salissure. Par ailleurs, il faudra acheter des joints aussi fins qu’il se peut. Cela facilitera l’entretien. Vous éviterez d’avoir des détritus qui s’y coincent. Autre chose encore, préférez un carrelage satiné, qui est lisse au touché.

Choisir son carrelage en alliant esthétisme et qualité

Comme nous le disions précédemment, l’harmonie des couleurs est un point important dans la décoration d’intérieur. Par conséquent, vous devrez acheter un carrelage qui se conforme au design de votre habitat. Évitez des différences de tons trop marqués.

Vous pouvez aussi être préoccupés par le souci de faire des économies au point d’acheter un carrelage bas de gamme. Ce serait une erreur, car vous allez vite vous rendre compte que la durée d’utilisation de votre revêtement est bien réduite. Mieux vaut mettre le prix qu’il faut et acheter un carrelage de premier choix qui saura résister au temps. La qualité du carrelage est indiquée par une nomenclature UPEC. Il vous suffit de regarder l’étiquette.

Choisir le type de pose

Il existe différentes façons de poser votre carrelage. Tout dépend du rendu que vous souhaitez obtenir. Vous avez le choix entre une pose droite de vos carreaux ou bien un agencement en diagonale. Il est également possible de faire une disposition en damier, en intégrant plus d’une couleur. Ce ne sont pas les choix qui manquent !