Transparence totale sur la toiture en verre

Généralement destiné à couvrir une véranda ou à aménager une verrière, la toiture en verre peut aussi s’adapter à votre intérieur pour créer un puits de lumière. L’avantage ? Elle laissera passer une grande quantité de lumière naturelle et vous donnera un peu l’impression d’être dehors, tout en restant au chaud dans votre pièce à vivre. Voici nos conseils pour poser une toiture en verre.

En verre et contre tous !

Une pièce baignée de lumière fait naître un sentiment de bien-être qui suffit à conférer à une toiture en verre une forte valeur ajoutée. C’est, en outre, une installation très esthétique et qui s’adapte harmonieusement à toutes les maisons, qu’elle soit perchée au-dessus d’une salle de séjour ou qu’elle couronne une véranda.

On retrouve surtout la toiture en verre dans des maisons modernes (conçues par des architectes, plus libres de leurs mouvements), des lofts ou dans des logements compacts, dont le nombre réduit de fenêtres a pour conséquence de diminuer grandement la luminosité. Un toit transparent permet de compenser cette carence en créant un puits de lumière venu du ciel.

Alors, même si l’idée de remplacer une partie du plafond par une toiture en verre peut paraître curieuse de prime abord, il faut savoir qu’elle apportera au logement une importante plus-value : esthétique, d’abord ; énergétique, ensuite, puisqu’avec une bonne isolation thermique la lumière réchauffera l’intérieur, faisant économiser sur les dépenses en chauffage.

Transparence totale sur la toiture en verre 2

Tout pour toit

Qu’il soit installé dans un lieu qui nécessité beaucoup de luminosité (véranda, serre, etc.) ou dans une pièce à vivre, le toit transparent, constitué de tuiles en verre, a de nombreux avantages :

  • Il laisse passer la lumière naturelle
  • Il est très esthétique et permet une certaine fantaisie architecturale
  • Les tuiles en verre sont disponibles dans de nombreuses textures et apparences (verre trempé, feuilleté, armé, etc.)
  • Les tuiles offrent une excellente isolation thermique et phonique
  • Son installation est relativement aisée

Toiture en verre ou en polycarbonate ?

Au moment de choisir entre ces deux matériaux les plus utilisés pour des toitures transparentes, plusieurs critères entrent en ligne de compte : les propriétés isolantes de chacun, les besoins en entretien, l’emplacement de la pièce concernée par les travaux.

  • Pour une véranda : le verre est une bonne solution dans le cas d’une véranda orientée au Sud, car il laisse passer la chaleur autant que la lumière (selon le type de vitrage, du simple au triple) ; le polycarbonate, translucide, réduit un peu la luminosité, et s’adapte mieux à une véranda orientée au Nord, car il est aussi meilleur isolant (plus chaud en hiver, plus frais en été).
  • En termes de résistance : le polycarbonate est généralement utilisé pour la toiture d’une véranda parce qu’il résiste bien aux chocs et qu’il est performant en cas d’incendie ; mais dans l’absolu, si vous choisissez un verre solide (double vitrage à isolation renforcée ou triple vitrage), il résistera plus sur la durée.
  • En termes de durée de vie : le verre est inaltérable, il ne bougera pas, mais il est sensible aux traces (pluie, feuilles, doigts, pattes d’oiseaux…) ; le polycarbonate, plus aisé à entretenir, jaunit au fil du temps, même si les fabricants ont fait des progrès dans ce domaine.
  • En termes de prix : le coût du verre est plus élevé, notamment pour des épaisseurs suffisamment isolantes (environ 100€ au m2 pour un triple vitrage, 50€ pour un double vitrage) ; le polycarbonate est vendu en plaques ondulées ou alvéolaires, et son entrée de gamme est bien plus accessible (15€ au m2).

Transparence totale sur la toiture en verre 3

Les choses à savoir sur une toiture en verre

Théoriquement, en fonction de la taille et du type de construction de votre maison, vous pouvez décider librement des dimensions d’un toit en verre et de son style, en vous autorisant toutes sortes de fantaisies architecturales (toit en pyramide, en losange, en dôme, etc.). Il faut, néanmoins, tenir compte d’un certain nombre de contraintes :

  • Les tuiles de verre sont lourdes et nécessitent une structure robuste ;
  • Les consignes de sécurité sont exigeantes : optez pour un verre sécurisé (constitué de film placé entre chaque couche de verre) qui ne se brise pas en morceaux au moindre choc ; si votre plafond de verre servira aussi de sol, donc si vous êtes amené à marcher dessus, il faudra encore le renforcer ;
  • Il faut réfléchir à la possibilité d’un cambriolage, et choisir un verre assez résistant pour ne pas subir les attaques d’un intrus ;
  • Les tuiles de verre coûtent assez cher, surtout pour des épaisseurs importantes ;
  • Il faut porter une attention particulière aux questions d’isolation thermique et acoustique : la qualité du verre doit être élevée pour réduire les pertes de chaleur (vitrage à haut rendement nécessaire) et garder les sons à l’extérieur.

Transparence totale sur la toiture en verre 4

Le prix du verre

La pose d’une toiture en verre, donc, s’avère coûteuse. Logique, comme on sait qu’un toit de cette nature doit reposer sur une charpente métallique suffisamment solide et qu’il a besoin d’un verre très épais – autant de matériaux qui ne sont pas donnés. Les coûts réels dépendent de plusieurs facteurs :

  • Taille de la toiture
  • Épaisseur du verre
  • Type de vitrage
  • Nature du verre
  • Entreprise de pose

Difficile de mesurer un tarif précis, mais en moyenne le prix d’une toiture en verre se situe aux alentours de 80 à 120€ le m2 – soit un coût deux fois plus élevé qu’une toiture en tuiles. Et là, nous parlons d’une construction dans le neuf ou dans le cas d’une extension (véranda et autres). En rénovation, il faut compter plus encore, dans la mesure où ce toit nécessite de fabriquer une charpente spécifique.

Si vous êtes intéressé, n’hésitez pas à consulter plusieurs fabricants et à demander des devis pour mettre le doigt sur les prix qui correspondent à votre budget.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *