Faites le bon choix d’établi pour votre atelier professionnel

Avec un établi d’atelier, il est possible d’effectuer diverses tâches et, surtout, de disposer d’une base fiable et bien rangée pour travailler de manière professionnelle.

Examinons les critères de sélection qui permettent d’identifier les meilleurs établis d’atelier et les modèles spécifiques qui entrent dans cette catégorie restreinte d’outils.

 

 

L’établi et sa taille

 

La taille de cet outil influence fortement la décision finale que vous comptez prendre : en effet, selon l’espace dont vous disposez dans votre garage ou votre atelier, vous pouvez opter pour un établi adapté.

 

Il est également fondamental d’évaluer l’objectif pour lequel l’établi doit être acheté : par exemple, si les réparations sont peu fréquentes, ou si vous devez travailler avec de petits outils.

 

En combinant ces deux critères, il est possible d’identifier la taille que doit avoir cet outil.

 

Sa gamme

 

La dimension principale doit nécessairement être suivie de la capacité : cette valeur vous permet de savoir quel est le poids total maximal que peut supporter la structure sans qu’elle ne subisse de dommages.

 

Ici aussi, il est important de bien évaluer le type d’utilisation de l’outil : si l’on doit réparer des équipements électroniques tels que des ordinateurs, des téléphones portables ou de petits appareils électriques, l’établi ne doit pas être trop lourd.

 

La situation est différente si l’établi doit être utilisé pour travailler sur de gros troncs d’arbres ou des pièces mécaniques en métal lourd : dans ce cas, il est essentiel de prendre la décision finale sur une base ayant un degré élevé de capacité de charge.

 

Se tromper sur la capacité de poids signifie ne pas faire un travail correct, surtout si l’établi est très fragile et que vous devez travailler sur des matériaux lourds tels que ceux mentionnés ci-dessus.

 

Le matériau de l’établi d’atelier

 

Après avoir examiné les dimensions, vous devez également choisir le matériau approprié pour l’établi.

Les principaux matériaux disponibles sont le bois et l’acier, qui sont des matériaux haut de gamme en termes de résistance.

 

L’acier est idéal si vous devez travailler avec des matériaux lourds et il est également très facile à nettoyer : il suffit d’utiliser un solvant pour assainir le banc.

 

Le bois est légèrement moins résistant que l’acier, mais d’un autre côté, il est plus léger et le déplacement du banc ne présente pas de difficultés particulières.

 

Ce matériau permet de travailler sur différents outils et surfaces, même ceux de poids moyen à lourd.

 

Les deux autres matériaux qui peuvent distinguer un établi appartiennent à la catégorie économique, qui convient si l’on n’effectue que quelques travaux.

 

Le premier type est en plastique : le banc fabriqué avec cet outil est très léger et présente des revêtements sur la surface où le travail doit être effectué.

Compte tenu de sa fragilité, cet outil est adapté aux petits travaux de courte durée, notamment ceux qui doivent être effectués sur des objets électroniques.

 

Le deuxième type est l’aggloméré, un autre matériau qui appartient à la catégorie économique et qui ne permet qu’un nombre limité d’opérations.

Le banc en aggloméré est léger et même dans ce cas, il est facile à déplacer.

 

Les roues

 

La présence de roues sur les pieds de l’établi est une caractéristique supplémentaire, non essentielle, mais néanmoins bienvenue.

 

Ils sont particulièrement utiles si le banc ne doit pas être placé dans une position fixe dans le garage ou l’atelier, mais doit être déplacé pour effectuer un travail.

 

Les roulettes de l’établi doivent avoir un fonctionnement souple, c’est-à-dire qu’elles ne doivent pas présenter de difficultés à glisser sur certaines surfaces, elles doivent être durables, c’est-à-dire qu’elles ne doivent pas s’user facilement et elles doivent être difficiles à monter.

 

Il est également important qu’ils restent stables dans les pieds du banc, c’est-à-dire qu’ils ne doivent pas se détacher pendant le transport, créant ainsi des situations potentiellement dangereuses.

 

Les aspects supplémentaires de l’établi

 

Pour choisir le meilleur établi d’atelier, il est important de prendre en compte les éléments suivants :

 

la présence de tiroirs et de crochets pour le rangement des outils de travail ;

le tabouret pliant, dont l’assise et le dossier doivent être confortables ;

les étagères, qui permettent un rangement supplémentaire une fois le travail terminé ou le stockage des outils qui doivent encore être vérifiés ;

le panneau vertical, pour effectuer des travaux de montage spéciaux.

Ces critères sont supplémentaires, mais augmentent néanmoins l’efficacité de l’établi d’atelier, le transformant en un allié précieux pour les petites et grandes réparations. Plus d’info par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.