reduire assurance habitation

Comment réduire le coût de l’assurance habitation ?

Un incendie, un cambriolage ou un dégât des eaux, on est jamais à l’abri d’incidents domestiques malheureux. Lorsque cela arrive, c’est un soulagement d’avoir une assurance habitation pour couvrir les dommages. Pourtant, en amont, pas toujours facile de régler ces frais tant cela vous coûte. En effet, cette dépense peut peser lourd sur le budget familial en raison des charges incompressibles comme l’alimentation. Dans ce cas, comment faire baisser les tarifs d’assurance pour votre logement ?

 

Bien évaluer vos besoins

Une mauvaise appréciation de vos besoins peut vous coûter cher en termes d’assurance logement. Il est important d’identifier vos besoins réels notamment en termes de garanties incendie, dégâts des eaux, protection des biens et responsabilité civile. Vos besoins par exemple en matière d’assurance habitation ne sont pas les mêmes selon que votre logement soit un chalet de bois ou un appartement moderne.

Il faut également faire le tri pour ne garder que les options qui vous sont réellement nécessaires. Inutile par exemple de souscrire une responsabilité civile si votre banque vous couvre déjà.

 

Comparer les offres d’assurance habitation

Sur ce point, un comparatif d’assurance habitation vous aidera à trouver l’offre la mieux adaptée à vos besoins. Vous ferez ainsi jouer la concurrence pour détecter la meilleure offre. Vous saurez quel assureur propose les meilleurs tarifs, et surtout, les franchises proposées. Point assez important. En effet, la franchise est la part obligatoire qui vous revient en cas de dommage. Plus votre franchise est élevée, moins votre assurance habitation vous coûte.

Selon les résultats de votre comparatif, vous saurez si votre assureur actuel a la meilleure offre, ou s’il faut le changer au moment du renouvellement du contrat.

 

Bien estimer vos biens

Que vous décidiez de maintenir votre assureur ou de le changer, il est important de bien estimer vos biens. Vous tiendrez compte des nouveaux achats ou de l’usure de certains objets. Les frais d’assurance tiennent  compte en effet de la valeur des biens à couvrir. Il faut se garder de les surestimer. Votre assurance coûterait alors plus cher que de raison.

Et si vous sous-évaluez vos biens, votre assurance habitation ne vous remboursera que partiellement, à hauteur de leur valeur déclarée. Mieux vaut donc déclarer vos biens à leur juste valeur en tenant compte d’éventuelles décotes. Se faire aider d’un professionnel peut être utile si vos biens ont une forte valeur (bijoux, œuvres d’art).

 

Sécuriser votre logement

En installant des alarmes anti-intrusion et anti-incendie, des caméras de vidéosurveillance, des grilles antivol au rez-de-chaussée, vous réduisez les risques d’incendie, de vol, etc. C’est un point en votre faveur pour négocier à la baisse votre contrat. Les assureurs soumettent d’ailleurs la souscription à certaines garanties à la réalisation de travaux spécifiques de sécurisation. Votre assurance habitation serait alors moins coûteuse si vous anticipez sur ces travaux.

 

Actualiser votre contrat pour le renégocier

Il arrive qu’en cours de contrat votre situation change. Une naissance, un divorce, un enfant qui quitte la maison. Ce sont autant de situations qui changent le nombre de personnes à couvrir en responsabilité civile.

Vous pouvez renégocier votre contrat, notamment lors de son renouvellement en tenant compte de ces nouvelles données. Cumulées à votre ancienneté, à la régularité de vos paiements et à votre statut d’ « assuré modèle », cela peut faire baisser la facture auprès de votre assureur.

 

Bien négocier tout nouveau contrat

Si  en vous basant sur le comparatif d’assurance habitation, vous décidez de changer d’assureur, vous pourrez mieux négocier votre nouveau contrat. Vous pouvez attirer l’attention de votre nouvel assureur sur des options proposées par la concurrence, pour négocier votre tarif à la baisse. Mettre en avant les travaux de sécurisation faits chez vous, vous aidera également.

 

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *