Pourquoi opter pour le béton décoratif ?

Que ce soit dans une entreprise, dans un entrepôt ou dans le jardin ordinaire d’un individu, vous avez une chance sur deux de trouver un sol revêtu à partir du béton décoratif. C’est sans doute le revêtement que le XXe siècle a légué au XXIe.

Différentes catégories de béton décoratif

Il existe trois grandes catégories de béton décoratif : le béton imprimé, le béton lisse et le béton désactivé.

Le béton lissé

Il est souvent prisé pour les grandes surfaces, mais on l’utilise aussi parfois pour les sols en carrelage. Cependant, beaucoup y recourent, notamment dans le cadre du bricolage, parce qu’il se pose assez aisément et son entretien se fait tout aussi facilement, sans traitement particulier. En effet, il vous suffit d’un peu de détergent pour lui faire une finition cirée. Pour obtenir un sol en béton lissé, on passe une lisseuse (mécanique ou manuelle) sur le béton frais.

Le béton imprimé

Le béton imprimé s’obtient vraiment par impression de motifs sur le béton non encore durci. On plaque en effet un pochoir sur la surface du béton, ce qui lui imprime son aspect de relief. Il se construit en quatre étapes simples. D’abord, vous coulez la dalle béton puis vous répandez un durcisseur colorant sur sa surface. Ensuite, vous devrez installer les plaques d’impression sur la surface du béton après y avoir passé de l’huile « décoffrante ». L’étape suivante est celle du démoulage de votre béton au bout de quelques minutes. Enfin, vous pouvez nettoyer le béton avec du karcher. Si vous le voulez, vous pouvez aussi à cette étape y verser des produits colorants ; cela permet de créer des effets de nuances.

Le béton désactivé

Aussi amusant que cela puisse paraître comme définition, on parle du béton désactivé parce qu’on se sert d’un désactivant pour retarder les granulats qui sont visibles sur le béton. Le désactivant est pulvérisé sur la surface encore fraîche du béton, puis l’on procède au rinçage. Si l’utilisation du désactivant lui a donné le nom de béton désactivé, le processus de rinçage ou de lavage lui a valu le nom de béton lavé.

Le béton décoratif : une fonction esthétique et de dallage

On devine aisément, à cause de son nom, que le béton décoratif a une fonction essentiellement esthétique. Il permet un véritable embellissement des lieux dont il constitue le sol. Il ne faut cependant pas occulter sa fonction de base, en tant que béton : il sert de dallage. L’avantage de ce type de béton réside donc dans le fait qu’il joue son rôle ordinaire de béton tout en rehaussant le charme de votre jardin ou de tout lieu où il est posé. Pour en savoir davantage, vous pouvez vous rendre sur le site Béton Expert.