Assurance propriétaire non occupant

Que couvre l’assurance propriétaire non-occupant ?

Une simple police d’assurance habitation permet de couvrir contre un certain nombre de sinistres, tant que l’assuré vit dans la maison. En revanche, si le propriétaire déménage et laisse son bien vide, ou bien s’il s’agit d’une résidence secondaire, il ne sera pas protégé. Il est donc nécessaire d’investir dans une assurance propriétaire non-occupant afin de pouvoir profiter d’une indemnisation en cas d’imprévu. Pour mieux comprendre ce que cette assurance offre au propriétaire, il convient de voir de près ce qu’elle couvre et les garanties qu’elle contient.

Tout savoir sur l’assurance propriétaire non-occupant

L’assurance propriétaire non-occupant couvre l’assuré lorsque sa maison est vide durant une longue période. Tout comme une maison occupée, une habitation vide est exposée plus u moins aux mêmes risques. À cet effet, il faut souscrire une assurance convenable pour être indemnisé en cas de sinistre. L’assurance prend effet dans plusieurs cas, bien évidemment lorsque l’habitation est vacante, mais aussi si le bien immobilier est occupé.

Cela signifie que l’assuré peut bénéficier d’une indemnisation lorsque son bien immobilier est loué par une personne défaillante qui ne paie pas son loyer. Il s’agit notamment d’une couverture obligatoire afin de protéger le locataire en cas d’accident ou de dégât à l’intérieur du logement. Le propriétaire peut décider de garder son logement vide pour une longue période sans le louer, mais il sera ainsi responsable de tout sinistre.

L’idéal donc est d’opter pour une assurance propriétaire non-occupant. La somme à payer reste raisonnable comparée au prix d’une assurance habitation multirisques. Néanmoins, si les dommages causés au logement de l’assuré proviennent d’une autre habitation, il faut alors compter sur l’assurance du voisin pour être indemnisé.

Que couvre l’assurance propriétaire non-occupant ?

Le rôle de l’assurance propriétaire non-occupant est de protéger un logement vacant d’un bon nombre de risques. Il existe en ce sens, des garanties incluses dans le contrat d’assurance, en plus des garanties optionnelles. Les couvertures de base sont liées au risque locatif tel que dans une assurance habitation. Même si le logement est vide, il sera couvert contre les éventuels dommages causés par les sinistres suivants :

  • Incendie et explosion ;
  • Dégâts des eaux ;
  • Catastrophes naturelles ;
  • Catastrophes technologiques ;
  • Actes de terrorisme, attentats ;
  • Vol et vandalisme avec dégâts au bâtiment ;
  • Bris de glace accidentels (fenêtres, panneaux solaires, photovoltaïques, etc.) ;
  • Dommages électriques (dispositif d’alarme, chauffage, transformateurs, etc.).

L’assurance propriétaire non-occupant contient également une garantie responsabilité civile qui sert à protéger les tiers des dégâts causés par le bien immobilier de l’assuré. Il s’agit d’une garantie incluse dans le contrat sous l’appellation « recours des voisins et des tiers ». Cette couverture permet de rembourser tous les dommages que les logements voisins subissent à cause du logement de l’assuré. Cela inclut les dégâts matériels qui surviennent suite à un problème comme les dégâts des eaux, mais aussi les dommages corporels et matériels.

Assurance propriétaire non occupant

Des limites l’assurance propriétaire non-occupant !

Il faut savoir que l’assurance propriétaire non-occupant ne couvre pas les biens mobiliers et les objets de valeurs qui se trouvent à l’intérieur du bien assuré. Elle protège uniquement le logement et sa structure (mur, fenêtres, etc.). Pour bénéficier d’une couverture globale, il est souvent recommandé d’ajouter des garanties en option. L’assuré peut donc opter pour les garanties optionnelles afin de couvrir les éléments suivants :

  • Les vices de construction ;
  • Les défauts d’entretien ;
  • Le vol des biens ;
  • Les dommages causés à la piscine ou au jacuzzi ;
  • Le jardin ;
  • Loyers impayés, etc.

En ajoutant ces garanties dans son contrat d’assurance propriétaire non-occupant, cela va permettre à l’assuré de bénéficier d’une indemnisation en cas de dégâts causés aux meubles, à l’électroménager encastré et à tout ce qui est électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *