Comment réaliser la pose d’un plafond suspendu

Après nos articles sur la pose d’un parquet massif et l’isolation thermique, il s’agit à présent d’évoquer le sujet du plafond suspendu. Ce type de travaux offre en effet de multiples avantages. Il donne de la valeur à votre pièce avec son esthétique exceptionnelle.

La diversité des modèles disponibles sur le marché permet une large possibilité de décoration. Pratique et économie, les carreaux de plafond sont faciles à mettre en place, plus d’information ici. Ils cachent parfaitement les fils, les tuyaux et les câbles.

Planification des travaux pour un plafond suspendu

L’installation d’un plafond suspendu n’est pas faite pour les bricoleurs débutants. Elle nécessite un savoir-faire particulier et un minimum de compétence pour que les travaux soient bien accomplis. Avant de commencer, il est conseillé de planifier préalablement les travaux.

Pour ce faire, prenez le temps d’analyser la configuration de votre pièce en relevant ses dimensions exactes. Le mieux est de faire un dessin qui vous servira de plan pour visualiser l’emplacement et le nombre de faux plafonds nécessaire. La pose requiert une main-d’œuvre supplémentaire. En effet, elle ne peut pas être effectuée par une seule personne.

Car un tel système comporte plusieurs éléments à savoir, ossature métallique, panneau, cornière de rive, traverse, etc. Il faut savoir que l’utilisation de quelques outils est notamment indispensable. Vous avez besoin d’un ruban de mesure, d’une perceuse, d’une équerre, d’un niveau, d’un marteau, etc.

Mise en place de la cornière

La pose d’un plafond suspendu nécessite d’abord la fixation de la cornière de rive. Cette dernière doit bien évidemment être placée sur les murs. Au moment de son installation, il faut prendre en compte le fait que la hauteur du plafond dépend de celle de la cornière.

Vous devez dans ce cas le fixer à la bonne hauteur. L’opération est facile à mettre en œuvre. La cornière s’immobilise sur les murs grâce à l’utilisation de chevilles à frapper. Tout doit être parfaitement horizontal.

Ainsi, vous devez vous munir d’un cordeau de maçon et d’un niveau à ligne qui permet d’aligner avec précision la cornière. Pour ce faire, la technique la plus infaillible consiste à prendre la mesure à chaque coin de la pièce. Le cordeau doit être parfaitement tendu.

Installation ossature métallique

Une fois les cornières en place, procédez maintenant à la mise en place de l’ossature métallique. Les rails peuvent désormais être posés sur la cornière de rive. Ils sont maintenus sur le plafond à l’aide de suspentes.

Prévoyez une distance d’une quarantaine de centimètres ou plus pour chaque rangée de rails. Dès que la grille de suspension est en place, vous pouvez entreprendre la fixation des plafonds suspendus. L’utilisation d’une perceuse vous donne l’occasion de viser les plaques de plafonds. Pour les introduire dans les grilles, il suffit d’incliner tout simplement les panneaux. L’excédent de panneaux peut être découpé à l’aide d’une scie égoïne ou d’un couteau universel.

Les plafonds suspendus améliorent le style de votre pièce. Dans ce contexte, il est nécessaire d’apporter un soin particulier à la finition. Si le plafond présente des trous, rebouchez-les au moyen de joints ou avec de l’enduit spécifique. Étalez du plâtre sur les jointures afin d’avoir un rendu uniforme et lisse.