Les bons gestes pour un travailleur du BTP

Un métier d’art, une profession passionnante qui mêle à la fois aventure et grande satisfaction : c’est ainsi que l’on pourrait qualifier le fait de devenir un ingénieur en BTP. Et c’est d’autant plus un secteur attractif que depuis toujours, la pierre est une valeur refuge et que vu le prix du m² actuellement en France, il semble pour les particuliers plus rentables de construire leur bien immobilier.

Mais attention, il faut aussi savoir que c’est un métier à risque. Selon les sondages, c’est dans ce domaine que l’on enregistre le plus d’accidents. Vous qui êtes tout de même convaincu de vous lancer dans ce métier, voici quelques bons gestes à connaitre pour votre sécurité.

Pour un carreleur

Il faut souligner en amont que le terme « ingénieur en BTP » est un bien grand terme. En effet, dans le domaine de la construction et la rénovation immobilière, vous avez encore plusieurs branches disponibles. Le métier que vous allez faire dépend notamment de vos goûts personnels et de vos compétences.  Et bien évidemment, la difficulté des tâches qui vous sont incombé.

Pour un carreleur par exemple, un domaine où vous avez presque toujours la tête vers le sol, les bons gestes de sécurité consistent à plier le genou, plaquer celui de la jambe non dominante sur le sol et s’accroupir à quatre pattes pendant l’installation des revêtements de sol. Ainsi, vous avez moins de mal à garder le dos plat.

Fini aujourd’hui le temps où vous travailliez en pliant les hanches et en courbant le dos. Non seulement cela augmente la pression cardiaque, mais en agissant de la sorte, vous risquez incessamment sous peu de devoir trouver un ostéopathe en urgence.

Pour un électricien

Mise à part le fait de devoir porter des gants et des combinaisons isolantes, un électricien doit également adopter les bonnes postures afin d’éviter les blocages dans le bas du dos. Entre autres, si vous devez ramasser des matériels sur le sol, ce qui ne manque pas d’arriver, évitez la solution de facilité qui consiste simplement à plier le dos. Descendez doucement en fléchissant par le genou.

En outre, évitez d’essayer simplement d’atteindre les zones à installer en vous tenant sur la pointe des pieds. Cela impacte d’ailleurs aussi sur votre confort. Utilisez une échelle. Veillez à avoir la bonne distance entre vous et la partie à traiter. Bien évidemment, vous ne devez pas être trop en hauteur par rapport à celle-ci, mais aussi, vous ne devez trop lever la tête. Le point idéal est d’être à la même hauteur.

Pour un artisan de quelque ordre que ce soit

Peu importe votre zone d’intervention, il y a des détails qui marquent presque toujours l’attention des ostéopathes sur la posture des artisans. Tel est le cas par exemple du port des choses lourdes. C’est un inévitable sur n’importe quel chantier. Néanmoins, ce n’est pas pour autant que vous devez vous y prendre n’importe comment.

Dans la majorité des cas, selon les ostéopathes, les problèmes de dos dont sont victimes les ingénieurs du BTP sont soumis à une trop forte charge imputée à une partie du dos uniquement. La solution serait donc de diviser le poids des choses que vous allez porter en utilisant un système de poulies, ou de simplement faire des allers-retours. Il en va de la bonne santé de votre dos.

Par ailleurs, évitez les gestes brusques. Avec un dos déjà mis à rude épreuve, car vous vous tenez debout presque toute la journée et vous vous mettez dans des positions parfois délicates, il faut éviter de faire des mouvements qui peuvent vous fouler les muscles du dos.